19 Déc

HERMELLIN Damien

Depuis 1962, il est à Paris, où il découvre le monde de la danse et a fréquenté assidûment les cours de danse classique et de jazz pour y dessiner les danseurs à l’entrainement. Il a réalisé de nombreux dessins et sculptures pour l’Ecole de Danse de l’Opéra National de Paris, notamment un groupe de danseurs en bronze pour le hall de l’école.

Cela commence par une pendaison : le sculpteur dresse une petite potence à laquelle la figurine à naître va s’accrocher ; comme si la légèreté future, l’essor du personnage à venir devait non pas jaillir du sol, mais au contraire donner l’impression de descendre du ciel. Les danseurs de bronze d’Hermellin semblent venir de l’invisible pour apparaître soudain dans le métal qui les révèle.

La danse alors échappe au provisoire d’un geste limité, d’une posture saisie, instant d’effort pétri de grâce. La sculpture, terriblement concrète, quitte le pesant territoire du socle et devient, pareille à la danse elle-même, un carrefour du temps, une abstraction révélée.

Ici commencent les légères chorégraphies de bronze de Damien HERMELLIN.

Texte de François-Henri SOULIÉ

17 janvier  1995

A découvrir exceptionnellement au FORT

Détails

Exposition : à partir du 19 décembre 2018

Vernissage : le 19 décembre 2018, à partir de 18h30

Laisser un commentaire